Signification de « Chanter Ramona » : Réprimander

express'ION mascotte du site savour.euexpress’ION vous commente « Chanter Ramona »

Après avoir constaté une bêtise et après avoir identifié le coupable, une des expressions favorites de ma Grand-Mère était « attends, celui-là je vais lui chanter Ramona« . L’idée était de lui passer un sérieux savon mais absolument pas de pousser la chansonnette « Ramona » du célèbre Tino Rossi (que ma Grand-Mère surnommait malicieusement Toni Siro sans doute en rapport avec sa voix jugée trop sirupeuse),

Cette expression date sans doute de la fin du 19ème siècle. Dans le dictionnaire de la langue verte de Alfred DELVAU (1867), on trouve la définition de Ramona = « Petit Savoyard qui, aux premiers jours d’automne, s’en vient crier par les rues des villes, barbouillé de suie, raclette à la ceinture et sac au dos.« . le Ramona était donc un petit ramoneur Savoyard, celui qui effectuait les ramonages. Or le ramonage c’est aussi, au sens figuré, le rabâchage, selon Lucien RIGAUD dans son dictionnaire du jargon Parisien (1878) et l’on trouve même, dans le dictionnaire argot-Français, Français-Argot (1896) de Georges DELESALLE, à la page 239, la définition suivante pour ramonage = Grognement, réprimande. Le sens de réprimande associé au mot ramonage a donc naturellement amené « Chanter Ramona » à devenir un synonyme de « Réprimander », « Enguirlander », « passer un savon », ce qui d’ailleurs, au sens propre (c’est le cas de le dire) nous semble assez adapté au petit ramoneur barbouillé de suie.

Ecoutons Tino Rossi chanter RamonaChanter ramona avec les petits ramoneurs

 

Et maintenant écoutons Toni Siro (euh ! Tino Rossi) chanter Ramona en cliquant sur sa photo….. Signalons que cette chanson était à l’origine la chanson titre du film Américain Ramona sortie en 1928, et que le premier à la chanter en français fut Saint-Granier.

….et découvrons l’histoire des petits ramoneurs savoyards en cliquant sur leur photo.

Share Button

Laissez un commentaire