express'ION n'est pas cucul la pralineSignification

« cucul la praline » signifie niais, simplet, naïf

express’ION vous commente « cucul la praline »

Tout d’abord, précisons que l’adjectif « Cucul » figure bien dans le dictionnaire et signifie déjà, à lui tout seul, ridicule, niais, nigaud.
Dans la partie « Langue Française » du site savour.eu, nous aurons l’occasion de développer que ce mot provient, tout comme « bébête » par exemple, de ce que l’on appelle un redoublement hypocoristique où la syllabe initiale sert à créer des mots dont le caractère péjoratif est alors adouci.
Alors vous allez nous demander fort justement pourquoi « Cucul » qualifie quelqu’un de simplet. He bien nous ne savons pas ….nos recherches nous ont mené dans un cul-de-sac ! Vous, lecteur, avez peut-être des choses à nous dire à ce sujet, alors contactez-nous.

Quant à la praline (amandes rissolées dans du sucre), tout le monde semble d’accord pour dire qu’elle fut créée, au milieu du 17ème siècle, par le cuisinier du Duc de Choiseul, comte de Plessis-Praslin et maréchal de France. Le cuisinier en avait eu l’idée en voyant quelqu’un de son entourage manger en même temps une amande et du caramel. Il appela ce bonbon « Prasline » en hommage à son maître.

Quand les 2 mots furent-ils accolés (cucul la praline) pour amplifier l’aspect nigaud et ridicule d’une personne, c’est encore une autre histoire. Sur la page facebook « Francais en ligne« , nous avons trouvé une explication plausible qui fait le lien avec le sieur Praslin. « Cucul la praline » proviendrait de la façon dont on qualifiait certaines personnes (dont la famille Praslin probablement descendant du comte de Plessis-Praslin) des milieux « branchés » de l’époque (au 18ème siècle) lorsqu’elles énonçaient des lieux communs en prenant un ton pédant. On disait alors qu’elles se donnaient un air à la praline.

Sur le site culture-generale.fr, nous avons trouvé une explication pleine d’humour que nous aimerions pouvoir croire : le Duc De Plessis-Praslin , après un séjour sur l’île de Praslin en qualité d’administrateur colonial, aurait rapporté de cette île de grosses noix de coco appelées « Coco-Fesses ». Le cuisinier inventeur de la praline, lui-même originaire de l’île, aurait fait tomber par maladresse de la coco-fesses dans un sirop de sucre, inventant donc la friandise par sérendipité et gagnant au passage le surnom de « cucul-la-praline » (voir http://www.culture-generale.fr/expressions/9385-dou-vient-lexpression-cucul-la-praline )

Share Button

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.