Signification de « Faire du chambard » : Faire du vacarme

express'ION mascotte du site savour.euexpress’ION vous commente « faire du chambard »

Le mot « chambard« , de l’expression « faire du chambard« , vient du verbe « chambarder« , un terme d’argot datant du milieu du 19ème siècle dont l’origine est quelque peu obscure même si ,dans le dictionnaire étymologique de la langue française, Walther Von Wartburg indique que « chambarder » trouverait son origine dans « chambe » (jambe) et « barder » (glisser) tous deux en usage en France Comté et en bourgogne.
On retrouve le mot « chambard » dans :
– le dictionnaire d’argot de Rossignol (1901) : « Chambard = bruit  . Mes voisins ont fait tellement de chambard la nuit passée que je n’ai pas fermé l’œil »
– le dictionnaire de la langue verte. Archaïsmes, néologismes, locutions étrangères, patois (Librairie du progrès, 1890, Hector France) où il est indiqué que, dans l’argot des écoles militaires, le chambard est « l’acte de briser, de bousculer, de mettre en désordre les effets ou les objets d’un nouveau venu à l’école polytechnique. Dans l’argot populaire : tumulte, bruit » .
Dans « chambard » il y a donc la notion de bruit, tapage, vacarme mais également de changement et bouleversement, avec pour synonyme « chambardement » (« le grand chambardement » = la révolution).

comment faire du chambard en obtenant le prix nobel de littérature avec le grand chambardEn 2012, cela a fait du bruit, l’écrivain Chinois Mo Yan (pseudonyme qui signifie « celui qui ne parle pas ») a obtenu le prix Nobel de littérature avec « Le grand chambard ».

Notons que, en matière de bruit, nos grand-mères ne manquent pas d’expressions : faire du boucan, faire du potin, faire du ramdam, faire du barouf.

Share Button

Laissez un commentaire