Signification de « Faire du ramdam » : Faire du vacarme

express'ION mascotte du site savour.euexpress’ION vous commente « faire du ramdam »

Le mot « ramdam« , de l’expression « faire du ramdam« , date de la fin du 19ème siècle. C’est une altération du terme ramadan et signifie « tapage, vacarme », en référence à l’ambiance durant l’Aïd el-Fitr, la fête musulmane qui marque la fin de la période de jeûne.

faire du ramdam dabns le poilu tel qu'il se parleDans le dictionnaire trop méconnu « Le poilu tel qu’il se parle » de Gaston Esnault, publié en 1919, on trouve plusieurs utilisations du mot ramdam :
– Faire ramdam = jeûner malgré soi
– Faire du ramdam ou faire ramdam = chahuter
– Faire du ramdam, usuel dès 1890 = se fâcher dru
– aller au ramdam = aller faire l’amour
L’auteur écrit également :  « Ramdam est, chez les soldats d’Afrique et les marins, le ramadan, grand jeûne des Mahométans. Les Algérois prononcent ramdane. le mot a fait un stage en provence et en languedoc où il se dit du hurlement des loups dans la montagne, du bruit des cigales, du sabbat des chats aussi bien que du carême des Mahométans. »
Notons que, en matière de bruit, nos grand-mères ne manquent pas d’expressions : faire du boucan, faire du potin, faire du ramdam, faire du chambard.

Share Button

Laissez un commentaire