Signification de « Faire la Sainte Nitouche » : Jouer l’innocence, être hypocrite

express'ION mascotte du site savour.euexpress’ION vous commente « faire la sainte Nitouche »

Antoine OUDIN, dans son ouvrage « Curiosités Françoises …. » (1640) définit ainsi la sainte Nitouche (ou Mitouche) : « femme qui fait la discrette ou retenue« .
Cette expression s’applique généralement à une femme qui joue les prudes avec l’air de ne pas y toucher (« qui nitouche pas ») mais selon Antoine FURETIERE, dans son dictionnaire universel (1690), on comprend que cela concerne également les hommes car il écrit « On dit aussi d’un hypocrite qu’il fait bien la Sainte Nitouche« .
Ce serait Rabelais qui aurait employé cette expression pour la première fois dans Gargantua (1534). elle y est Mentionnée sous la forme d’une interjection « saincte Nytouche ! » dans le chapitre 27 où Rabelais dresse une satire acerbe de la religion.

sainte nitouche dans le film Mamzelle Nitouche

 

Vous l’aurez compris, tout comme Saint Glinglin et Saint Frusquin, Sainte Nitouche est loin d’être une sainte et on continue encore de nos jours à l’évoquer (nous n’avons pas dit invoquer) et cela donne parfois des chansons « Monsieur Sainte Nitouche » ou des films « Mam’zelle Nitouche« 

Share Button

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.