Que signifie Les boeuf-carottes ?

Les Boeuf-carottes qualifie les membres de la police des polices

Quelle est l’origine de cette expression ?

Les boeuf-carottes sont les fonctionnaires de la police des polices. Cette dernièrecomme son nom l’indique, a pour mission de « faire la police dans la police ». Principalement elle contrôle que les règles de la profession sont respectées.
Ces fonctionnaires ont acquis la réputation de faire « mijoter » longuement leurs collègues lors des auditions. Exactement comme on le fait avec un bon boeuf aux carottes, d’où leur surnom. Ils sont répartis en deux services. le premier est l’IGS (inspection générale des services), compétente sur Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne. le second est l’IGPN (inspection générale de la police nationale) qui intervient sur le reste du territoire.
Enfin, pour rester dans le culinaire, on peut ajouter que les membres de la police des police « cuisinent » leurs collègues « poulets ». En quelque sorte ils les « font mijoter » afin qu’ils « se mettent à table ».

Les Boeuf-carottes au cinéma

Boeuf-carottes : les ripoux

boeuf-carottes série TV

 

Extrait d’un dialogue du film « Les Ripoux« , réalisé par Claude Zidi et sorti en 1984 :
René (Philippe Noiret) : « On a les boeuf-carottes au cul !
Francois (Thierry Lhermitte) : « Pourquoi on dit Boeuf-carottes ? »
René : « Parce que quand ils t’attrapent ils te laissent mitonner à petit feu »

Signalons également l’existence de la série TV , en 1995, où Le commissaire Venturi (jean Rochefort) et l’inspecteur Kaan (Philippe Caroit) sont des des membres de l’IGS, la police des polices. Au quotidien, ils traquent les « ripoux » et les collègues au bord de la faute professionnelle.

 

 

 

 

Share Button

Laisser un commentaire