Signification de « Ne pas y aller avec le dos de la cuiller » = Y aller carrément

« Ne pas y aller avec le dos de la cuiller » suggère une action effectuée franchement, sans restriction, carrément. Cela s’applique également lorsque quelqu’un ne mâche pas ses mots.
Mais, finalement, pour manger sa soupe, n’est-il pas plutôt normal d’utiliser la cuiller dans le bon sens ? Toutefois on peut supposer que le bol de soupe et la cuiller ont contribué à donner cette signification (« sans modération ») à l’expression. En effet, l’estomac vide, on a tendance à dire « j’ai tellement faim que je ne vais pas l’avaler avec le dos de la cuiller ». C’est d’ailleurs souvent dans ce sens que c’est employé en littérature …. même chez Marcel Proust ! …. à propos d’un plat d’asperges, dans « A la recherche du temps perdu » (1913) :
« Mais non madame Octave, ils aiment bien ça.Ils rentreront de l’église avec de l’appétit. Et vous verrez qu’ils ne les mangeront pas avec le dos de la cuiller. »

Dans nos recherches nous avons trouvé un site qui s’intéresse également aux expressions françaises dans le domaine culinaire http://chocolateandzucchini.com/category/series/french-idioms/. La rédactrice développe (en Anglais) une théorie s’appuyant sur un extrait de « la revue bleue » (1894). « …..et qu’on ne les sert pas, comme disent les troupiers, avec le dos de la cuiller..…. ». En effet, en période de restriction, les soldats devaient s’assurer qu’on leur serve une quantité suffisante de nourriture. Donc, sous-entendu, servis autrement qu’avec le dos de la cuiller.

Share Button

Laissez un commentaire