Que signifie « Poids mouches » ?

Poids mouches est une catégorie en boxe anglaise professionnelle.
Elle correspond aux athlètes dont le poids est compris entre 108 livres et 112 livres ( 1 livre = 0,453592 ).

Quelle est l’origine de ce nom ?

Au tout début du 19ème siècle, les catégories n’existaient pas. C’est the National Sporting Club of London qui les introduisit en 1909.
Et, à ce jour on dénombre 17 catégories reconnues par les 4 principales organisations internationales de boxe (WBC, WBA, IBF, WBO).
Les noms des catégories en français sont la traduction des noms anglais.
On trouve par exemple « flyweight » (Poids mouches) et Bantamweight (Poids coqs). Mais l’histoire ne dit pas pourquoi un boxeur dont le poids est compris entre 108 et 112 livres a été qualifié de poids mouche.

Un boxeur oublié

poids plume gueule de ferBernard Poirette, le journaliste de RTL qui donne envie de lire nous parle du livre ‘Gueule de fer »
« 1914 : Eugène Criqui, 21 ans, champion de France de boxe poids mouches, part à la guerre. Neuf mois plus tard, un tir allemand lui emporte la moitié de la mâchoire. Adieu la boxe ? Pas du tout. Le boxeur se fait greffer une plaque métallique qui consolide le bas de son visage à défaut de le reconstituer. Désormais son surnom sera « gueule de fer ». Le 2 juin 1923 à New York, il bat l’Américain Kilbane, K.O à la 6ème reprise. Criqui est champion du monde. Cinq ans plus tard, il prend sa retraite et sombre dans l’oubli. 
Ce livre est un véritable document sur le début du XXème siècle. Une époque où les matches de boxe duraient vingt rounds, où les blancs n’affrontaient pas les noirs et où il fallait six semaines en bateau pour aller combattre en Australie. C’étaient les « années folles ». Folles de bonheur pour les survivants de la Grande Boucherie dont Criqui en sort miraculé. Jamais riche, mais jamais malheureux. Un personnage inouï, que fait revivre Pierre Hanot dans un style bien à lui. »

Autres expressions faisant mouche ?

 

Pour trouver d’autres expressions mettant la mouche en scène, cliquer sur l’illustration à gauche.

 

Share Button

Laisser un commentaire