Signification de « Tout le saint-frusquin » : Tout ce que l’on possède, tout le reste

express'ION mascotte du site savour.euexpress’ION vous commente « Tout le saint-frusquin »

L’expression « Tout le saint-frusquin » signifie d’abord « Tout ce que l’on possède » et, lorsqu’elle est employée sous la forme « et tout le saint-frusquin« , cela vient en général après une énumération et signifie « …et tout le reste« .
Walther von Wartburg, dans son « dictionnaire etymologique de la langue française », indique que le mot « frusquin » est employé en argot déjà en 1628 pour désigner les habits, les hardes (vêtements usagés et misérables) d’où le mot « frusques » encore employé aujourd’hui pour des vêtements de peu de valeur, et, à partir de 1695, « frusquin » désigne encore certes les vêtements (les « nippes« ) mais également « ce qu’on a d’argent …. et l’avoir en général ». 
D’autre part, dans le dictionnaire universel de Antoine FURETIERE (1690), on nous donne la définition de Saint-Crépin : « Tous les outils du cordonnier et figurément les biens d’un pauvre homme« , ce qui expliquerait comment, au 18ème siècle, on est passé de frusquin (« l’avoir en général ») à saint-frusquin par analogie avec Saint-Crépin. On trouve d’ailleurs cette expression dans une chanson populaire « Dans les gardes françaises j’avais un amoureux » publiée pour la première fois en 1760 et attribuée à jean-Joseph VADE (1720-1757) :
« j‘étois parfois trop bête
d’aimer ce libertin
qui venoit tête à tête
manger mon saint-frusquin »

Tout le Saint-Frusquin dans le livre "L'évangle selon saint-frusquin"Vous l’aurez compris, tout comme Saint-Glinglin, Saint-Frusquin n’est donc pas un « vrai » Saint, il n’a pas sa date dans le calendrier mais on y fait encore souvent référence, c’est ainsi qu’il se « saint-gularise ».
Malgré cette singularité, un livre récent de Arnaud Vander s’intitule toutefois « L’évangile selon Saint-Frusquin » où l’on retrouve une collection d’aphorismes dignes de Pierre Dac, raymond Devos et Pierre Desproges, par exemple :
« Plus je grossis plus je m’aigris »
« Après nos ébats dans le foin, elle m’a mis sur la paille »
« le bigame a des lunettes à double foyer »
« Ne confondez pas pilote d’essai et chauffeur de corbillard »

Share Button

Laisser un commentaire