Que signifie l’expression sucrer les fraises ?

Sucrer les fraises c’est être agité d’un tremblement incontrôlable souvent dû à la vieillesse. Donc, par extension, « être sénile« .

Quelques explications sur l’expression

On trouve son origine dans une analogie d’un goût douteux et plutôt cruelle. En effet on rapproche le fait de secouer le sucrier verseur au-dessus des fraises et les tremblements incontrôlés qui agitent une personne généralement âgée, atteinte d’une maladie dégénérative.

L’expression dans la littérature

L’encyclopédie universelle mentionne l’utilisation de cette expression par Marcel Aymé dans 2 de ses romans :

    • Le vin de Paris (1947, p. 103.)

Voilà Félicien qui se met à sucrer les fraises à pas trente ans d’âge, et son père, donc l’Achille Guérillot, un buveur aussi, ah ! oui, un buveur.

    • le Passe-muraille (1941, p. 263).

je tremble de partout, regardez mes mains, je sucre les fraises, les jambes qui grelottent (…).

L’expression dans la chanson

Plus récemment, la chanteuse la Grande Sophie a intitulé l’une de ses chansons « sucrer les fraises ». Elle illustre l’obsession du temps qui passe et la préparation du dernier voyage :
« S’il y a un moment que je n’peux pas prévoir
La fin de la course ou l’heure de mon départ
Qui tiendra ma main,….
…..J’irai sucrer les fraises, là-haut sur la falaise …
 »
Voir le Clip de la Grande Sophie

 

express'ION mascotte du site savour.eu

Sur ce même site, vous pouvez également consulter :

 

 

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.