Signification

Sucrer les fraises c’est être agité d’un tremblement incontrôlable souvent dû à la vieillesse et, par extension, « être sénile »

express'ION mascotte du site savour.euexpress’ION vous commente « sucrer les fraises »

L’expression trouve son origine dans l’analogie (d’un goût douteux et plutôt cruelle) entre le fait de secouer le sucrier verseur au-dessus des fraises et les tremblements incontrôlés qui agitent une personne généralement âgée, atteinte d’une maladie dégénérative.

L’encyclopédie universelle mentionne l’utilisation de cette expression par Marcel Aymé dans 2 de ses romans :
« Voilà Félicien qui se met à sucrer les fraises à pas trente ans d’âge, et son père, donc l’Achille Guérillot, un buveur aussi, ah ! oui, un buveur. »Le vin de Paris », 1947, p. 103.)
« je tremble de partout, regardez mes mains, je sucre les fraises, les jambes qui grelottent (…) » (le Passe-muraille, 1941, p. 263.)

Plus récemment, la chanteuse la Grande Sophie a intitulé l’une de ses chansons « sucrer les fraises ». Elle illustre l’obsession du temps qui passe et la préparation du dernier voyage :
« S’il y a un moment que je n’peux pas prévoir
La fin de la course ou l’heure de mon départ
Qui tiendra ma main,….
…..J’irai sucrer les fraises, là-haut sur la falaise …
 »
Voir le Clip sucrer les fraises

Share Button

Laissez un commentaire