Que signifie A l’aise Blaise ?

A l’aise Blaise s’emploie lorsque l’on veut exprimer le fait que l’on a remporté quelque chose sans avoir eu besoin de se donner trop de peine.

Quelle en est l’origine ?

Tout d’abord il faut savoir que le mot “aise” est issu du latin “adjaceus” (qui est près de). Son utilisation est attestée au 11ème siècle. Puis on le trouve régulièrement au 12ème siècle avec, comme sens propre, “demeure, résidence” et, au sens figuré “occasion”.
Sous la forme aaise (1130, Roman d’Eneas), il exprime l’idée de plaisir lié à la satisfaction d’un besoin. Puis, sous la forme “a eise” (1170, Chrétien de Troyes) la signification est “bien, confortablement”.
Par la suite, en moyen français, “à bel aise” signifiait “commodément” (1490). Puis, en français moderne, “à l’aise” commença à signifier “facilement, sans difficulté” (fin 15ème).

Et le prénom Blaise a été rajouté à la fin du 20ème siècle. Le choix du prénom a été uniquement dicté par souci d’assonance. Ce procédé (paronomase) a généré un grand nombre d’expressions françaises. D’ailleurs, dans ce style, “à l’aise Blaise” a des synonymes : “tranquille Emile“, “cool, Raoul” et “relaxe Max“.
On peut également employer l’expression pour exhorter quelqu’un à la confiance.
D’autre part, “à l’aise Blaise” est venue concurrencer une autre expression française relative à la facilité. Il s’agit de “les doigts dans le nez” qui vient du vocabulaire des turfistes pour parler d’une course, remportée aisément.

Nous pourrions également rapprocher “à l’aise Blaise” d’une expression que nous avons déjà commentée sur savour.eu : “être beneze

Enfin, notons que le mot “aise” est employé dans de nombreuses autres locutions :

  • se mettre à l’aise
  • prendre ses aises
  • être à son aise
  • être mal à l’aise
  • en parler à son aise
  • être bien aise de

Autres expressions avec des prénoms 

un clic et c’est parti !

 

Share Button

Laisser un commentaire