Que signifie A l’aise Blaise ?

A l’aise Blaise s’emploie lorsque l’on veut exprimer le fait que l’on a remporté quelque chose sans avoir eu besoin de se donner trop de peine.

Quelle en est l’origine ?

Tout d’abord il faut savoir que le mot « aise » est issu du latin « adjaceus » (qui est près de). Son utilisation est attestée au 11ème siècle. Puis on le trouve régulièrement au 12ème siècle avec, comme sens propre, « demeure, résidence » et, au sens figuré « occasion ».
Sous la forme aaise (1130, Roman d’Eneas), il exprime l’idée de plaisir lié à la satisfaction d’un besoin. Puis, sous la forme « a eise » (1170, Chrétien de Troyes) la signification est « bien, confortablement ».
Par la suite, en moyen français, « à bel aise » signifiait « commodément » (1490). Puis, en français moderne, « à l’aise » commença à signifier « facilement, sans difficulté » (fin 15ème).

Et le prénom Blaise a été rajouté à la fin du 20ème siècle. Le choix du prénom a été uniquement dicté par souci d’assonance. Ce procédé (paronomase) a généré un grand nombre d’expressions françaises. D’ailleurs, dans ce style, « à l’aise Blaise » a des synonymes : « tranquille Emile« , « cool, Raoul » et « relaxe Max« .
On peut également employer l’expression pour exhorter quelqu’un à la confiance.
D’autre part, « à l’aise Blaise » est venue concurrencer une autre expression française relative à la facilité. Il s’agit de « les doigts dans le nez » qui vient du vocabulaire des turfistes pour parler d’une course, remportée aisément.

Nous pourrions également rapprocher « à l’aise Blaise » d’une expression que nous avons déjà commentée sur savour.eu : « être beneze »

Enfin, notons que le mot « aise » est employé dans de nombreuses autres locutions :

  • se mettre à l’aise
  • prendre ses aises
  • être à son aise
  • être mal à l’aise
  • en parler à son aise
  • être bien aise de

Autres expressions avec des prénoms 

un clic et c’est parti !

 

Share Button

Laisser un commentaire