express'ION mascotte du site savour.euSignification de “Courir sur le haricot”

Enerver, importuner

express’ION vous commente l’expression “Courir sur le haricot”

Edmond Huguet (1863-1948), auteur du “Dictionnaire de la langue française du 16ème siècle”, atteste l’utilisation au 16eme siècle de l’expression “Courir quelqu’un” qui signifie “importuner“, que l’on retrouve également dans le dictionnaire argot en usage en 1907 de Napoleon Hayard (“courir quelqu’un” = l’embêter).
La forme “courir sur” s’inspire de “courir quelqu’un” avec son sens “importuner”. Quant aux haricots ce sont les orteils (ou pieds) dans les dictionnaires d’argot dont celui cité ci-dessus. Lorsque l’on marche sur les pieds de quelqu’un donc lorsqu’on lui marche (court) sur les haricots (orteils/pieds), il est doublement importuné, forcément exaspéré.
“Courir sur le haricot” a également des variantes : “peler le haricot” (là le haricot c’est plutôt le pénis) et “taper sur le haricot” (dans ce cas l’haricot c’est plutôt la tête).
Quelle que soit l’interprétation que l’on attribue au haricot, l’exaspération est liée à une agression contre des parties du corps (orteils, pieds, pénis, tête).

Roman Gaspard avec expression "courir sur le haricot"

 

 

L’expression “courir sur le haricot” commence à être employée au tout début du 20ème siècle. On la trouve notamment dans le prix Goncourt 1915 : “Gaspard” de René Benjamin (1885-1948) :
On refrappait à la porte, c’était Moreau tout essoufflé
– je vous avais vus filer. Tout d’suite en tenue ! on décampe encore !
– Allons ! dit Burette, pas le temps de gober un oeuf !
– Oh ! ils commencent à nous courir su l’haricot dit Gaspard
– C’est la guerre ! fit le curé en souriant. je regrette pour le chocolat et le foin.
– C’est pas votre faute dit Gaspard. Mais quel métier ! …..

 

 

 

Share Button

Laisser un commentaire