Que signifie « En deux coups de cuiller à pot » ?

« En deux coups de cuiller à pot » suggère une action rondement menée avec rapidité et sans aucune difficulté.
A l’origine cela se réfère à la marmite vidée en un clin d’oeil à l’aide d’une louche (cuiller à pot).
L’expression a très certainement pris naissance dans le contexte carcéral ou le milieu militaire pour la distribution du rata. D’ailleurs on trouve trace de cette expression dans le livre « Le légionnaire Flutsch » écrit par Antoine Sylvère qui fut légionnaire en Afrique en 1905 et 1906 : « Y’en a pas un de nous qui aurait vendu ses fringues deux fois sans aller à Oran et en prendre au moins pour sept ans en deux coups de cuiller à pot, continua Van Lancker. »
On peut donc affirmer que l’expression était déjà connue et employée au début du 20ème au moins dans le milieu militaire.

Actuellement, l’expression insinue que l’action s’est réalisé avec facilité et sans doute une certaine chance. D’ailleurs ne dit-on pas « avoir eu un grand coup de pot » (avoir eu beaucoup de chance).

raymon-marshall-trois-coups-de-cuiller-a-pot

 

Notons que, pour certains, on a parfois besoin non pas de deux mais de trois coups de cuiller à pot. Mais la notion de rapidité et de facilité reste bien présente. C’est par exemple le titre d’un roman du célèbre James Hadley Chase paru pour la première fois en 1948, sous un autre nom d’auteur Raymond Marshall. Signalons que le titre en Anglais était « Just the way it is ». Nous pourrions traduire cela par « Il en est ainsi », « ainsi va la vie ». Pour arriver à ce titre en Français, le traducteur s’est très certainement inspiré de l’intrigue qui se déroule en 3 jours chrono.

Share Button

Laisser un commentaire