Que signifie “En deux coups de cuiller à pot” ?

En deux coups de cuiller à pot” suggère une action rondement menée avec rapidité et sans aucune difficulté.

Quelle est l’origine de l’expression ?

A l’origine cela se réfèrerait à la marmite vidée en un clin d’oeil à l’aide d’une louche (cuiller à pot).
L’expression a très certainement pris naissance dans le milieu militaire pour la distribution du rata. D’ailleurs, dans “La puce à l’oreille”, Claude Duneton mentionne une citation d’un livre d’Antoine Sylvere. Ce dernier fut légionnaire en Afrique en 1905 et 1906 et l’extrait qui suit se réfère à cette période : “Y’en a pas un de nous qui aurait vendu ses fringues deux fois sans aller à Oran et en prendre au moins pour sept ans en deux coups de cuiller à pot, continua Van Lancker.” (1). Cette phrase est extraite du livre “Le légionnaire Flutsch(2).

On peut donc affirmer que l’expression était déjà connue et employée au début du 20ème. D’ailleurs on la trouve dans d’autres ouvrages de ce début de siècle. Par exemple elle apparaît dans “Archives de neurologie” (1908) : “En deux coups de cuiller à pot, je le retire de là(3).

Actuellement, l’expression insinue que l’action s’est réalisée avec facilité et sans doute une certaine chance. D’ailleurs ne dit-on pas “avoir eu un grand coup de pot” (avoir eu beaucoup de chance).

Autres expressions savour.euses

Un clic suffira !

Un mot sur notre illustration

Nos sources :

(1) La puce à l’oreille, les expressions imagées et leur histoire – Denoël (2005) – “En deux coups de cuillère à pot” page 359 – Claude Duneton
(2) Le légionnaire Flutsch – Plon (1982)
(3) Archives de neurologie (1908) – page 232 – Jean-Martin Charcot

Share Button

Laisser un commentaire