Que signifie Etre un bouc émissaire ?

Etre un bouc émissaire, c’est être la personne sur laquelle on fait retomber tous les torts.

Quelle en est l’origine ?

Cette expression a une origine religieuse. En effet, elle fait référence au livre du lévitique, chapitre 16, paragraphes 20 à 22. Il s’agit du rite par lequel, chaque année, la Communauté d’Israël faisait disparaître tous les péchés commis par l’homme. Dans ce but elle les transférait, par imposition des mains, sur un bouc. Ensuite, ce dernier était remis à un préposé qui l’emmenait, ainsi chargé de tous les péchés, à Azazel, une vallée désertique hostile. D’ailleurs Le terme de « bouc émissaire » provient de la traduction grecque de « bouc à Azazel ». Ensuite cela fut rendu en latin par « Caper emissarius » (« le bouc envoyé »).

La traduction française « bouc émissaire » apparaît dans le dictionnaire de Furetière (1690), avec une référence aux Écritures ci-dessus.

Par la suite, dès le début du 18ème, on l’a utilisée pour désigner, au sens figuré, une personne qui se voit imputer les fautes des autres.
On la trouve notamment dans les « Mémoires complets et authentiques du Duc de Saint-Simon sur le siècle de Louis XIV et la régence » (1710) : « Vous sentez que je veux faire de Mme d’Argenton le bouc émissaire de l’ancienne loi , et vous , vous vous en hérissez comme d’une proposition qui vous flétriroit. »

En quelque sorte on peut donc dire que le bouc émissaire porte le chapeau, il paie les pots cassés

Share Button

Laisser un commentaire