Signification de “Tout le saint-frusquin” : Tout ce que l’on possède, tout le reste

express'ION mascotte du site savour.euexpress’ION vous commente “Tout le saint-frusquin”

L’expression “Tout le saint-frusquin” signifie d’abord “Tout ce que l’on possède” et, lorsqu’elle est employée sous la forme “et tout le saint-frusquin“, cela vient en général après une énumération et signifie “…et tout le reste“.
Walther von Wartburg, dans son « dictionnaire etymologique de la langue française », indique que le mot “frusquin” est employé en argot déjà en 1628 pour désigner les habits, les hardes (vêtements usagés et misérables) d’où le mot “frusques” encore employé aujourd’hui pour des vêtements de peu de valeur, et, à partir de 1695, “frusquin” désigne encore certes les vêtements (les “nippes“) mais également “ce qu’on a d’argent …. et l’avoir en général”. 
D’autre part, dans le dictionnaire universel de Antoine FURETIERE (1690), on nous donne la définition de Saint-Crépin : “Tous les outils du cordonnier et figurément les biens d’un pauvre homme“, ce qui expliquerait comment, au 18ème siècle, on est passé de frusquin (“l’avoir en général”) à saint-frusquin par analogie avec Saint-Crépin. On trouve d’ailleurs cette expression dans une chanson populaire “Dans les gardes françaises j’avais un amoureux” publiée pour la première fois en 1760 et attribuée à jean-Joseph VADE (1720-1757) :
“j‘étois parfois trop bête
d’aimer ce libertin
qui venoit tête à tête
manger mon saint-frusquin

Tout le Saint-Frusquin dans le livre "L'évangle selon saint-frusquin"Vous l’aurez compris, tout comme Saint-Glinglin, Saint-Frusquin n’est donc pas un “vrai” Saint, il n’a pas sa date dans le calendrier mais on y fait encore souvent référence, c’est ainsi qu’il se “saint-gularise”.
Malgré cette singularité, un livre récent de Arnaud Vander s’intitule toutefois “L’évangile selon Saint-Frusquin” où l’on retrouve une collection d’aphorismes dignes de Pierre Dac, raymond Devos et Pierre Desproges, par exemple :
“Plus je grossis plus je m’aigris”
“Après nos ébats dans le foin, elle m’a mis sur la paille”
“le bigame a des lunettes à double foyer”
“Ne confondez pas pilote d’essai et chauffeur de corbillard”

Share Button

Laisser un commentaire