Que signifie Comme Saint-Roch et son chien?

Comme Saint-Roch et son chien désigne deux personnes inséparables.

Quelle est l’origine de l’expression ?

L’histoire de Saint-Roch est à l’origine de cette expression. La plupart des dictionnaires du 18ème siècle l’attestent.
Saint Roch est né à Montpellier vers 1349, dans la riche famille des Roch de La Croix.
Orphelin très jeune, il fut confié à son oncle. Il fit ses études chez les dominicains, avant d’étudier la médecine.

À sa majorité, il distribua tous ses biens aux pauvres et partit en pèlerinage pour Rome.
Il s’arrêta en plusieurs villes d’Italie (dont Agripendante et Césenne) atteintes par la peste noire. Là il s’occupa des malades dans les hôpitaux et obtint de nombreuses guérisons.
Ensuite, à Rome, un cardinal fut également guéri par lui.
Pour cette raison, le Pape le reçut. Et il resta trois ans dans la ville sainte.

De nouveau, il repartit sur les routes. Il soigna encore les malades à Plaisance. Mais là, il attrapa la maladie. Alors il se retira dans une forêt pour ne pas infecter les autres. Seul le chien du seigneur voisin, Gothard Pallastrelli, lui rendait visite. Il lui apportait chaque jour un pain dérobé à la table de son maître. Alors, le seigneur Gothard, attiré par le manège de son chien, le suivit. Et il découvrit Roch au fond de sa retraite. Il le secourut et, ainsi, Roch recouvra la santé.
Voilà donc pourquoi, pour parler de deux personnes inséparables, l’expression dit : c’est saint Roch et son chien.

La fin du pèlerinage de Saint-Roch

comme saint-roch et son chine - statue
Statue de Saint-Roch et son chien

 

Après cet épisode à Plaisance, Roch reprit sa route, mais les terres milanaises étaient alors en guerre. Pris pour un espion, Roch fut arrêté à Broni, et transféré à Voghera.
Fidèle au voeu d’anonymat de tout pèlerin, Roch ne révéla pas son identité. Son emprisonnement dura cinq ans. Il ne dévoila son identité qu’à un prêtre, la veille de sa mort, survenue le mardi 16 août 1379.
On l’enterra à Voghera qui, immédiatement après sa mort, lui consacra une fête. On garda sa dépouille dans l’église qui lui est toujours dédiée puis on la transporta à Venise.

La majeure partie de son corps est toujours à Venise en l’église de la Scuola Grande di San Rocco. En 1856 un tibia fut donné à l’église Saint-Paul de Montpellier. De celle-ci il ne reste plus qu’une chapelle latérale, à l’arrière du sanctuaire Saint-Roch. Celui-ci est dépositaire aujourd’hui de la relique et de son bâton de pèlerin.

Benoit XIII l’a sans doute canonisé. Et son culte s’est répandu en Italie du Nord et la France méridionale au début du XVème siècle.

Toutes les expressions avec chien

expression chien
et hop un clic !
Share Button

Laisser un commentaire