Que signifie Être flagada ?

Être flagada c’est être sans force, fatigué.

Quelle est l’origine de l’expression ?

Le mot “flagada” date du début du 20ème siècle.
On en trouve une première apparition dans le roman “Les derniers mousquetaires. Roman de guerre aérienne” (1917) de Marcel Nadaud. Les deux héros, des soldats dans l’aviation, se rencontrent dans un train et se présentent l’un à l’autre. Le premier s’appelle Chignole. Le second dit qu’il s’appelle flagada et qu’il s’agit d’un surnom, venant d’une exclamation familière dans l’aviation.

D’ailleurs, dans son dictionnaire historique des argots français (1965), Gaston Esnault confirme qu’il s’agit d’une interjection utilisée dans l’aviation, et situe bien son origine en 1917.
Cette interjection serait en fait un synonyme de “merde”. Une façon, donc, pour les aviateurs de jurer poliment. Ce sens viendrait du fait que flagada trouverait son origine dans le verbe “flaquer” ou “flaquader” qui, dans l’argot du 19ème siècle, signifiait “faire ses besoins”. C’est ce qu’indique Georges Delesalle dans son dictionnaire d’argot (1898). Il y précise même que “aller à flaquada“, c’est “flaquader”, donc “faire ses besoins”.

On est donc passé de “flaquada” (fin 19ème) au flagada des aviateurs (début 20ème). Puis, progressivement, le sens a évolué. C’est sans doute sous l’influence du mot occitan “flaquetat” qui, lui, signifiait “faiblesse“.
Selon Gaston Esnault, le sens de “fatigué, faible” associé à flagada est attesté à partir de 1936.

Notons que l’état de fatigue s’exprime également au travers d’autres adjectifs désuets mais savoureux : “flapi”, “raplapla”, “ramollo”.

Autres expressions de nos grand-mères ?

expressions de nos grand-mères, expressions de grand-mère
Un clic suffira !

Un mot sur notre illustration

Un clic pour en savoir +
Share Button

Laisser un commentaire