Que signifie Faire le pied de grue ?

Faire le pied de grue c’est attendre longuement debout à la même place.

Quelle est l’origine de cette expression ?

Faire le pied de grue succède, au 17ème siècle, à une autre expression quelque peu bizarre. En effet il s’agit de « faire de la grue » que l’on retrouve notamment dans le Cymbalum Mundi (1538) de Bonaventure des Periers : « Madame, votre prisonnier, il fait encore là de la grue ».
Dans cette ancienne expression, grue semble être un mot dérivé de « gruer ». Ce verbe signifiait attendre. D’ailleurs on le trouve, avec ce sens, dans le poème « de mort à vie » (1544) de Maurice Scève : « Mais tous les jours gruer soubz l’asseurance que ceste fiebvre aura sa guerison ».
Il faut noter également que, au 17ème siècle, le terme grue signifiait « sot ». Ainsi que l’indique Antoine Oudin dans « Curiositez francoises » (1640), on le trouvait plutôt dans l’expression « il n’est pas grue » signifiant « il n’est pas sot ».
Enfin, le sens de « prostituée » associé à grue provient de la position d’attente de ces dames sur le trottoir. Selon Walter von Wartburg, dans son dictionnaire étymologique, c’était ainsi employé déjà en 1415.
On voit donc que le terme « grue » est, depuis plusieurs siècles, associé à la position d’attente. Et celle-ci a naturellement été assimilée à celle de l’oiseau de la famille des échassiers reconnu pour se tenir sur une seule patte.

Autres expressions avec oiseau

expression oiseau
Et hop un clic !
Share Button

Laisser un commentaire