Que signifie Faire son beurre ?

Faire son beurre c’est faire des profits, s’enrichir, prospérer, tirer profit de quelque chose.

Quelle est l’origine de cette expression ?

Au moyen-âge, le beurre était plutôt la graisse des pauvres.
A partir du 15ème siècle il acquiert ses lettres de noblesse dans le nord et l’ouest de l’Europe. Il est très apprécié par les riches et devient un produit de luxe. C’est alors un symbole de richesse et de raffinement.
En France, ce n’est qu’au 17ème siècle qu’il gagne en popularité. Et c’est vers le milieu du 19ème siècle qu’il se démocratise.

C’est ce symbole de richesse que l’on retrouve dans l’expression et qui lui donne sa signification (“faire de l’argent”, “faire du profit”).
Et on a commencé à l’utiliser dans ce sens vers le milieu du 19ème siècle. On en trouve un exemple dans “scènes de la vie privée – Un début dans la vie” (1844) d’Honoré de Balzac : “C’est vrai, dit le valet en hochant la tête. Après ça, les maîtres sont bien ridicules, et j’espère pour Moreau qu’il a fait son beurre.

Pour terminer, mentionnons la pensée contextuelle de Christian FOUDEL : “Il est étonnant qu’une personne qui fait son beurre cherche à devenir une huile“.
Cette incohérence n’a pas échappé à notre “penseur maison”. En effet le passage du beurre à l’huile évoque le fait que cette personne ne peut que constater que ses fonds fondent à fond. Donc elle est fondée à craindre de compter pour du beurre.

Autres expressions “beurrées” ?

Un mot sur notre illustration

Un clic pour en savoir +
Share Button

Laisser un commentaire