Que signifie Numéroter ses abattis ?

Numéroter ses abattis c’est se préparer à une lutte, un combat au corps à corps, en restant sur ses gardes contre les coups de son adversaire.

Quelle est l’origine de l’expression ?

Dès le 12ème siècle, le mot « abattis » signifiait « massacre ».
Dans son dictionnaire universel (1690) Antoine Furetière indique que cela se dit « d’une grande tuerie de bêtes ». Et il ajoute qu’on l’utilise également en cuisine. « faire des potages d’abattis de poulet pour dire qu’on les fait avec des bouts d’ailes, foies, et autres menues parties de ces volailles ».
Ce mot a donc pris, par métonymie, le sens de « abats ». D’où la désignation, en argot, des bras et jambes d’une personne. C’était donc par analogie avec les ailes et les pattes d’une volaille. Dans son dictionnaire de la langue verte (1867), Alfred Delvau indique qu’il s’agit des pieds et mains. Car, dit-il, « l’homme est considéré par l’homme, son frère, comme une volaille ».
C’est d’ailleurs avec ce sens que l’utilise Balzac dans la nouvelle « Pierre Grassou » (1840).

L’expression met l’accent sur le fait que, avant d’entrer dans un corps-à-corps s’annonçant violent, les deux combattants se comportent comme s’ils risquaient de ne pas retrouver, après le combat, leurs membres à la bonne place. D’où la nécessité de les numéroter par avance.

Au début du 19ème siècle, on utilisait l’expression « numéroter ses membres ». On en trouve un exemple dans « Drelindrelin ou le carillonneur de la Samaritaine » (1802) d’Henrion et Servière  … « et si tu veux retrouver quelques-uns d’tes membres, j’te conseille d’les faire numéroter parceque j’te démolis ….. »

A partir du milieu du 19ème siècle, elle a été ensuite progressivement remplacée par l’expression que nous connaissons aujourd’hui. Elle se présente comme une menace. Elle annonce un « massacre » en référence au sens initial d’abattis au 12ème siècle. Et cela pourrait avoir pour résultat de disséminer les membres de l’adversaire « façon puzzle » (en référence aux célèbres et plus récents tontons flingueurs).

Autres expressions de nos grand-mères ?

expressions de nos grand-mères, expressions de grand-mère
Un clic suffira !
Share Button

Laisser un commentaire