Que signifie Payer son écot ?

Payer son écot c’est payer sa part à l’occasion d’un repas pris en commun.

Quelle est l’origine de l’expression ?

Dès le 12ème siècle, le mot “escot” est attesté indirectement par le verbe dérivé “escoter” signifiant alors “payer sa part, se mettre en frais”. On en trouve une exemple dans “Guillaume d’Angleterre” (1165), roman du poète Chrétien de Troyes inspiré de la légende de saint Eustache.
Au 13ème siècle, escot était plutôt une assemblée de convives, un repas, un festin. C’est dans ce sens que l’employait Guillaume Leclerc dans le roman de Fergus (1216), histoire d’un jeune homme d’origine modeste qui devint un redoutable chevalier.
Plus tard, au 17ème siècle, dans son dictionnaire universel (1690), Antoine Furetière donne la définition suivante : “Ce que chacun paye pour sa part d’un repas qu’il fait en commun.” Il indique également que le grammairien Gilles Ménage a émis l’hypothèse que ce mot trouve son origine dans le mot saxon “scot”, signifiant impôt.
On voit donc que, déjà au 17ème siècle, l’expression “payer son écot (escot)” signifiait payer sa quote part à la fin d’un repas pris au restaurant en commun.
Mais, aujourd’hui, l’expression ne se cantonne pas uniquement aux repas partagés. En effet, elle peut s’employer au sujet de la participation à une action collective.

Et pour faire écho à l’écot ….

…. voici le célèbre sketch “L’addition” de Muriel Robin.

payer son écot - Muriel Robin
Et hop un clic pour voir le sketch !

Autres mots de la langue française qui n’existent plus que par leur utilisation dans des expressions

Autres expressions du site savour.eu ?

Expressions françaises avec Express'ION
Un clic suffira !
Share Button

Laisser un commentaire