Que signifie Se payer la poire de quelqu’un ?

Se payer la poire de quelqu’un c’est se moquer de quelqu’un.

Quelle est l’origine de l’expression ?

Se payer la poire de quelqu'un - caricature de Louis Philippe Par Daumier

C’est la variante familière de l’expression « se payer la tête de quelqu’un » datant de la fin du 19ème. Par analogie, poire est synonyme de tête. Et c’est sans doute par allusion au visage de Louis-Philippe que des caricaturistes représentaient avec une tête en forme de poire. Le croquis fut réalisé par Charles Philipon le 14 novembre 1831, lors d’une audience à la Cour d’assises. Ensuite, il fut repris par Honoré Daumier. Et Philipon fit paraître l’œuvre de Daumier dans le journal « La Caricature » qu’il dirigeait . Elle représente la métamorphose, en quatre images, du roi Louis-Philippe Ier en poire.

D’ailleurs, la poire signifiant « tête », « figure », fait son apparition dans les dictionnaires d’argot à la fin du 19ème siècle. Par exemple on le trouve dans le dictionnaire Delesalle en 1896.
Par la suite, le célèbre Aristide Bruant utilisa l’expression dans un article en 1901 : « Moi j’suis pas faub. Saint-Germe et j’fous mon poing su’ la gueule à celui qui veut s’payer ma poire »

La tête (ou poire) est la représentation symbolique de l’individu. Donc se payer sa poire c’est se moquer de lui aussi bien du fait de son comportement que de son apparence physique. « Se payer » a le sens de « s’offrir ». On s’offre le droit, le plaisir de railler quelqu’un.
Et pour rire (« se fendre la poire« ) aux dépens de quelqu’un , on est prêt à se payer n’importe quoi : la fiole, la tronche, la cafetière, la gueule, le portrait, la trombine ou la bobine.

Autres expressions avec des poires ?

expression se fendre la poire
Et hop un clic suffira !
Share Button

Laisser un commentaire