Que signifie Se ressembler comme deux gouttes d’eau ?

Se ressembler comme deux gouttes d’eau c’est se ressembler trait pour trait.

Quelle est l’origine de l’expression ?

Observation et principe physique

La comparaison est utilisée depuis très longtemps. Elle s’appuie sur une observation évidente : des gouttes d’eau prennent toujours la même forme et, donc, sont parfaitement similaires. Cela repose sur un principe physique. En effet, les molécules d’eau n’aiment pas être isolées et ont tendance à se regrouper. Et le groupe constitué prend toujours une forme qui lui permet de minimiser sa surface en contact avec l’air. En l’occurrence il s’agit d’une forme sphérique.

Au moyen âge, on ne connaissait pas ce principe mais on savait observer et on utilisait donc l’expression pour souligner la grande ressemblance de deux personnes. Elle est attestée notamment dans « la farce de maître Pathelin » (vers 1460). Il s’agit d’une pièce de théâtre en vers. Elle est souvent considérée comme la première pièce comique de la littérature française. L’auteur est anonyme mais certains en attribuent la paternité à François Villon.
Dans cette farce médiévale, Maître Pathelin, avocat sans un sou et sans clients, décide de refaire sa garde-robe gratuitement. Pour cela, il dupe le drapier Guillaume Joceaulme. Il ne tarit pas d’éloge à son égard, et loue abondamment son père, à qui il ressemble « mieulx que goute d’eaue ».

Gouttes de lait et sosie

A l’époque on disait également « se ressembler comme deux gouttes de lait » L’expression était en vigueur encore au 17ème siècle. Nous en avons la preuve dans la pièce « Amphitryon » (1668) de Molière.
Dans cette pièce inspirée de Plaute, Jupiter, le roi des dieux, est tombé amoureux d’Alcmène, la jeune épouse d’Amphitryon.

Profitant de l’absence d’Amphitryon, parti à la guerre, Jupiter envoie Mercure, son fils, demander à la Nuit de se prolonger. Le but de cette demande, finalement acceptée par la Nuit, est que Jupiter, qui s’est métamorphosé en Amphitryon, puisse profiter plus longtemps de l’alcôve d’Alcmène.
Puis Sosie, le valet d’Amphitryon, et Mercure, métamorphosé en Sosie, se rencontrent. Pour éviter que Jupiter et Alcmène ne soient dérangés dans leurs ébats, Mercure fait tout pour empêcher Sosie d’entrer. Il tente de le convaincre qu’il est le vrai Sosie puis l’éloigne en le frappant.
Sosie fait alors part de cette rencontre à Amphitryon et s’exprime ainsi au sujet de Mercure :
« Des pieds jusqu’à la tête il est comme moi fait,
Beau, l’air noble, bien pris, les manière charmantes,
Enfin deux gouttes de lait ne sont pas plus ressemblantes.
 »

Notons que cette pièce eut un tel succès que deux de ses personnages sont entrés dans le langage courant :

  • Amphitryon = personne qui offre un dîner, un hôte
  • Sosie = personne ressemblant à une autre …. comme deux gouttes de lait ou deux gouttes d’eau

Autres expressions avec des chiffres ?

chiffres avecexpressions
Et hop un clic suffira !
Share Button

Laisser un commentaire