Que signifie Tomber en quenouille ?

Tomber en quenouille c’est tomber dans l’oubli, être laissé à l’abandon, péricliter, perdre de sa valeur, de sa force.

Quelle est l’origine de l’expression ?

Une quenouille est un instrument que l’on utilisait autrefois. Il servait à filer des matières textiles telles que le lin, le chanvre ou la laine. Depuis l’antiquité elle a longtemps symbolisé une activité exclusivement féminine. C’est ainsi que l’expression a pris le sens de “tomber entre les mains de femmes” en parlant par exemple de domaines ou de royaumes.

D’ailleurs, on utilisait déjà l’expression au 14ème siècle dans ce sens. En 1316, un certain Gaucher V de Châtillon, connétable de France, proposa de décréter l’impossibilité pour les filles d’accéder à la couronne. Il aurait déclaré “je vous le dis, la France est trop noble royaume pour tomber en quenouille et être remis à femelle. Les lis ne filent pas !”. Il s’agissait sans aucun doute d’une interprétation misogyne de la loi salique. Ce sont les Francs qui l’instituèrent au 6ème siècle. Et, par son application, les femmes étaient alors exclues de toute succession.

Toutefois, cela finit par évoluer un peu car, au début du 17ème siècle, on employait l’expression lorsqu’une femme héritait d’un bien. Par exemple, lorsqu’un fief passait d’un homme à une femme, on disait qu’il tombait en quenouille ou qu’il “passait de lance à Fuseau”. Il passait donc de l’homme (qui manie la lance) à la femme (qui utilise fuseau et quenouille). C’est ce que l’on nous explique dans “Thresor de la langue Francoyse, tant ancienne que moderne” (1606) par Aimar de Ranconnet et jean Nicot.

Puis, avec le temps, on a amplifié l’aspect misogyne et péjoratif de l’expression. En effet l’expression a perdu son sens premier avec la disparition de la monarchie. Mais on a commencé à lui faire porter la signification suivante : “être laissé à l’abandon, décliner, dépérir”. Donc on sous-entendait que le bien dont héritait une femme ne pouvait qu’être mal géré.

Autres expressions de nos grand-mères ?

expressions de nos grand-mères, expressions de grand-mère
Un clic suffira !
Share Button

Laisser un commentaire