Que signifie Une hirondelle ne fait pas le printemps ?

Une hirondelle ne fait pas le printemps signifie qu’un seul fait ne suffit pas à tirer des conclusions. Plus généralement il ne faut pas se fier trop vite aux apparences.

Quelle est l’origine de cette expression ?

Cette expression, traduite du latin, est issue de « Ethique à Nicomaque », traité d’Aristote, philosophe grec (384 -322 av. J.C.). Dans « Le bonheur défini par la fonction propre de l’homme » (Livre 1, chapitre 6), Aristote écrit que de même qu’une hirondelle ne fait pas le printemps, ni une journée tempérée, une seule opération accomplie ne fait pas le bonheur de l’homme. Il faut qu’elle se poursuive pendant toute la vie.

Aristote emprunte l’image de l’hirondelle à Ésope, écrivain grec (7ème – 6ème siècle av. J.-C.) et à sa fable « Le jeune prodigue et l’hirondelle ».
« Un jeune prodigue, ayant mangé son patrimoine, ne possédait plus qu’un manteau. Il aperçut une hirondelle qui avait devancé la saison. Croyant le printemps venu, et qu’il n’avait plus besoin de manteau, il s’en alla le vendre aussi. Mais le mauvais temps étant survenu ensuite et l’atmosphère étant devenue très froide, il vit, en se promenant, l’hirondelle morte de froid. Malheureuse, dit-il, tu nous as perdus, toi et moi du même coup. »

Au 13ème siècle, Saint Thomas d’Aquin la cite plusieurs fois sous la forme latine “Una hirundo ver non facit”, en faisant une allusion explicite à Aristote.

On trouve la présence de cette expression dans les œuvres des érudits de la Renaissance. C’est le cas, notamment, dans les collections d’adages d’Erasme (1467-1536). Cela contribua fortement à la consolider dans les langues modernes.

Autres expressions avec des oiseaux 

expression oiseau
Et hop un clic !

 

Share Button

Laisser un commentaire