Que signifie ce n’est pas le perdreau de l’année ?

Ce n’est pas le perdreau de l’année se dit d’une personne relativement âgée.

Quelle est l’origine de cette expression ?

Tout d’abord remarquons qu’il s’agit d’un pléonasme. En effet le perdreau est une perdrix née dans l’année. Donc le perdreau est forcément de l’année.Grâce à cette figure de style bien connue, l’idée de jeunesse, de manque d’expérience se trouve renforcée.
Et, en l’utilisant sous sa forme négative, l’expression qualifie une personne d’un âge avancé mais d’une grande expérience.

L’expression n’a pas laissé de trace dans les dictionnaires antérieurs au 20ème siècle. On trouve des utilisations au début du 20ème. Notamment, Tristan Bernard a donné le titre « Un perdreau de l’année » à une oeuvre datant de 1910. Il s’agit d’une comédie en trois actes et en prose, représentée pour la première fois sur la scène du Théâtre du Vaudeville, le 14 avril 1910.
Dans cette comédie, deux amis se retrouvent à Deauville. L’un est un séducteur d’une quarantaine d’années qui multiplie les conquêtes amoureuses. L’autre, plus jeune, lui demande d’arranger ses affaires de cœur.

Pour terminer, signalons que l’on utilise parfois le mot perdreau pour qualifier une très jeune fille. Dans ce cas on évite le pléonasme mais l’idée est de donner l’image d’une personne jeune et sans expérience, par analogie avec la jeune perdrix.

Autres expressions avec des oiseaux 

expression oiseau
Et hop un clic !

 

Share Button

Laisser un commentaire