express'ION mascotte du site savour.euexpress’ION vous commente « Avoir une peur bleue »

Signification

« Ressentir une peur intense »

Commentaires

Il est assez curieux d’associer deux termes qui, en apparence, ne présentent aucun lien sémantique dans le but de construire une expression au sens très particulier, qui, de plus, est impossible à comprendre en l’absence de tout contexte. En langue française on parle de collocation.
« Avoir une peur bleue » est bien une collocation car le rapport entre la peur et la couleur bleue est loin d’être évident.Toutefois il semblerait qu’une peur intense puisse parfois provoquer une coloration bleutée sur les lèvres et le dessous des ongles à cause de la présence, dans ce contexte bien précis, d’un taux élevé d’hémoglobine non oxygénée dans les vaisseaux capillaires de la peau.

Dans nos recherches nous avons également trouvé une explication intéressante sur le site live-french.net qui émet l’hypothèse que l’origine de l’expression « avoir une peur bleue » viendrait de l’ancien français. Dans certains jurons, le mot dieu a été remplacé par le mot bleu, par exemple Parbleu! pour «Par dieu!», Ventrebleu! pour «Ventre (de) Dieu!» ou Sacrebleu pour «Sacre (de) Dieu». Par analogie « Peur bleue » viendrait donc de « peur (de) Dieu ».

En littérature, Emile Zola emploie cette expression dans l’assommoir « … C’était encore pis pour les courants d’air, il en avait une peur bleue, …. » (voir Wikisource ).
Dans un autre style (fantastique), Stephen King a écrit le roman « Silver bullet » traduit « Peur bleue » qui a été transposé au cinéma sous le même titre en 1985. Un autre film sorti en 1999 portait le même titre.

En ce qui nous concerne, si nous devions choisir une couleur associée à la peur, le blanc et l’expression « être blanc comme un linge » nous semblerait mieux adaptés…. mais les goûts et les couleurs … !!

Share Button

Laissez un commentaire