Que signifie Aller à Pétaouchnok ?

Aller à Pétaouchnok c’est aller vers un endroit imaginaire, inaccessible, très lointain, au milieu de nulle part.

Quelle est l’origine de l’expression ?

Même lorsqu’on habite dans un endroit paumé, on se rassure en évoquant un «trou» encore plus perdu que le sien. On le situe le plus loin possible et on lui donne des noms cocasses, parfois poétiques et champêtres comme « perpète-lès-oies » ou « perpète-lès-olivettes ». Mais certains évoquent de façon beaucoup moins poétique le « trou du cul du monde ».

Dans son dictionnaire historique des argots français, Gaston Esnault nous explique que l’expression « aller auxs îles Pataoutnof » a précédé « Aller à Pétaouchnok » dans les années 1940. A cette époque elle avait un caractère xénophobe. C’est le petit peuple des halles qui l’utilisait pour désigner un endroit essentiellement peuplé de Noirs.
Par analogie vocale, «chnok» aurait fini par remplacer «fnof» dans les années 1950. De plus, l’aspect prétendument lointain du lieu Pétaouchnok se renforçait grâce à la sonorité d’un nom de ville russe lointaine, Petropavlovsk.
De nos jours l’aspect xénophobe a disparu mais l’expression a tendance à vouloir se moquer des coins de cambrousse isolés de tout.

Signalons que dans les expressions du type « perpète-lès-oies », la préposition lès (lez) est issue du latin latus qui signifie « à côté », « près de ». Et « perpète » est l’apocope de perpétuité signifiant « longue durée », « éternité » et, par extension « grande distance ». C’est donc un endroit lointain mais à côté des oies.

Pour terminer, remarquons que la langue française n’est pas avare pour évoquer des endroits lointains et perdus, voici quelques synonymes de pétaouchnok :

  • Aux cinq cents diables
  • Au diable vauvert
  • trifouilly-lès-oies
  • Tataouine les bains
  • Trou en cambrousse
  • Trifouilly-les-Chaussettes
  • ……………

Autres expressions du site savour.eu ?

Expressions françaises avec Express'ION
Un clic suffira !
Share Button

Laisser un commentaire