Que signifie Avoir deux poids deux mesures ?

Avoir deux poids deux mesures c’est porter un jugement avec partialité.

Quelle est l’origine de l’expression

Au 17éme siècle, « faire toutes choses avec poids et mesure » était synonyme d’une extrême circonspection. C’est ce que nous dit le dictionnaire de l’académie française dans ses éditions de 1694 et 1718. De plus, on y trouve comme exemple de travail bien fait : « L’Escriture dit que Dieu a tout fait avec poids et mesure« .

L’expression « avoir deux poids et deux mesures » est très certainement apparue au début du 18éme siècle. En effet elle n’était pas présente dans l’édition de 1694 du dictionnaire de l’académie française. Mais on la trouve ainsi formulée dans l’édition de 1718 : « on dit qu’il ne faut pas avoir deux poids et deux mesures pour dire qu’il faut juger de tout par les mêmes règles et sans partialité« .
Cela fait référence aux diverses unités de poids et de mesures qui existaient alors un peu partout en France, avant l’uniformisation métrique établie en 1795. On parlait de brasse, coudée, toise, livre, once, grain. Et, bien sûr, cela encourageait les escroqueries. En effet, il était facile de duper quelqu’un en utilisant des pesons s’écartant légèrement des pesons officiels. Donc l’impact sur le prix des transactions pouvait être significatif.
L’expression traduit donc une démarche volontairement malhonnête.

Chez Voltaire, dans « le siècle de Louis XIV » (1751) elle souligne les inégalités de revenu ou de statut social. Mais elle critique également la papauté : « Il y a toujours deux poids et deux mesures pour tous les droits des rois et des peuples ; et ces deux mesures étaient au Vatican depuis que les papes influèrent sur les affaires de l’Europe.»

Signalons que l’on trouve également une variante avec le verbe « faire » à la place de « avoir ».

Autres expressions avec des chiffres ?

chiffres avecexpressions
Et hop un clic suffira !
Share Button

Laisser un commentaire