Que signifie Dormir comme un loir ?

Dormir comme un loir c’est dormir profondément.

Quelle est l’origine de cette expression ?

Cette expression trouve son origine au début du Moyen-Âge. En effet, c’est à cette époque que l’on commence à étudier le comportement animal. Et le loir, petit rongeur au pelage gris, a très vite acquis une réputation de gros dormeur. En effet il observe une longue période de sommeil hivernal (7 mois). L’expression a donc été construite à partir de cette observation.
On le trouve ainsi décrit (dormant comme loir) dans le « roman de Renart » (vers 1200), le célèbre ensemble médiéval de récits animaliers.
Plus tard, Furetière le mentionne dans son dictionnaire (1690) : « on dit d’un homme bien endormi qu’il dort comme un loir ».

Flaubert qui, dans « Correspondance » (1874) use des comparaisons animalières (voir « souffler comme un phoque »), l’utilise également : « il m’a semblé très doux de me retrouver au milieu de mon vieux cabinet et de revoir toutes mes petites affaires! Mes matelas ont été rebattus, et je dors comme un loir. »

Expressions équivalentes ?

Notons qu’il existe également une variante avec « dormir comme une marmotte ». Cela repose également sur le même constat de longue hibernation.
Certains emploient « dormir à poings fermés » ou « dormir comme un bébé » pour exprimer la même idée de sommeil profond. Mais, dans le cas de cette dernière expression, avouons que cela ressemble à un gros mensonge. En effet, s’il y a quelqu’un qui a un sommeil bien pourri c’est bien bébé …. et ses parents par la même occasion. Car le sommeil d’un bébé cela ressemble souvent à de nombreux réveils avec des pleurs pour tout un tas de bonnes raisons. Ce qui n’est pas le cas de notre cher loir….. car, disons-le, notre loir est cher !

Autres expressions animalières 

Et hop un clic !

 

Share Button

Laisser un commentaire