Que signifie Entre chien et loup ?

Entre chien et loup signifie « À la tombée de la nuit »

Quelle est l’origine de cette expression ?

On trouve déjà la référence à cette expression au 2ème siècle dans le Talmud. Ce texte hébraîque compile les discussions rabbiniques sur les divers sujets de la loi juive. Notamment se pose la question du moment où l’on doit lire le chema (prière juive). La réponse est  « lorsque l’on peut distinguer un loup d’avec un chien ».

En France il faut remonter au 7ème siècle. En effet elle est mentionnée par le moine Marculfe dans ses formules, recueil d’actes juridiques rédigé vers 650-655. On la trouve alors sous la forme « Infra horam vespertinam, inter canem et lupum ». Ce qui signifie « Avant l’heure du soir, entre chien et loup ».

Par la suite l’expression est apparue en français au 13ème siècle. On la trouve dans le fabliau « D’Estourmi » de Hugues Piaucele :
« Tout avant au premier prestre (« Tout d’abord au premier prêtre »)
a mis la bone dame leu (« la bonne dame demanda »)
que il viengne entre chien et leu » (« de venir entre chien et loup »)

Plus tard, au 16ème siècle, le poète de la Pléiade jean-Antoine De Baif, curieux de l’origine des locutions populaires, tenta une explication en deux vers :
« Lorsqu’il n’est jour ne nuit, quand le vaillant berger
si c’est un chien ou loup ne peut au vrai juger »
.
Pour lui, cela désignait donc le moment de la journée où il fait trop sombre pour pouvoir différencier un chien d’un loup.

Dans son dictionnaire des proverbes (1842), JM.Quitard donne une autre explication. L’expression désignerait « l’intervalle qui sépare le moment où le chien est placé à la garde du bercail et le moment où le loup profite de l’obscurité qui commence pour aller rôder à l’entour. Car c’est un usage, de tout temps observé par les bergers, de lâcher le chien ou de le mettre en sentinelle aussitôt que la chute du jour les avertit que le loup ne tardera pas à sortir du bois. »

Autres significations métaphoriques

Donc l’expression est arrivée jusqu’à nous avec pour sens principal « à la tombée de la nuit ».
Toutefois, il est intéressant de noter qu’elle peut prendre parfois d’autres significations. Par exemple :
Madame de Sévigné (« Lettres » – 1680): « mes entre chien et loup » = « mes idées obscures »
Victor Hugo (« Les voyages » – 1842) : « une mine entre chien et loup » = « une mine énigmatique »
Jean Cocteau (« Opium » – 1929) : « il savait vivre entre chien et loup » = « il vivait entre rêve et réalité »

A l’instar de jean Cocteau, l’expression peut parfois prendre, de nos jours, un sens plus abstrait. Elle peut en effet désigner une période de confusion où l’on ne sait plus distinguer deux sentiments extrêmes. Par exemple plaisir et douleur.

Autres expressions animalières 

Et hop un clic !

 

Share Button

Laisser un commentaire