Que signifie En rester baba ?

En rester baba c’est être stupéfait.

Quelle est l’origine de l’expression ?

Ici, “baba” n’a rien à voir avec le fameux gâteau, ce serait trop simple. Tous les chemins ne mènent pas au rhum.
Il faut plutôt aller chercher du côté du radical onomatopéique “bab”. En effet, ce dernier exprime le mouvement des lèvres. L’ouverture de la bouche en fait partie, non pas pour avaler un baba mais pour exprimer l’étonnement. De ce même radical viennent d’ailleurs les mots “babiller” (bavarder), “babine” (lèvres), “babouin” (singe à lèvres proéminentes) (1).

Dans “La Methode d’etudier et d’enseigner chrestiennement et utilement la grammaire ou les langues” (1690), Louis Thomassin mentionne que la source latine pourrait en être “balbus” (balbutiant) dont le féminin est “balba”. Il ajoute que le verbe latin “badare” serait dans la même famille. Il signifiait “rester la bouche ouverte”. Et de ce verbe nous aurions hérité “béer”, “bader”, “badaud”

C’est au 18ème siècle que l’on voit apparaître l’expression sous la formulation “Rester comme Baba” voire même “Rester comme baba , la bouche ouverte“, où baba est utilisé comme un nom propre.
L’un des premiers exemples trouvés en littérature est dans la pièce de théâtre en 2 actes “Le marchand d’esclaves, parodie de la caravane” (1784) de Jean-Baptiste Radet et Jean-René Rosières : “Je veux que le pacha s’il voit mon africaine reste comme baba

Un siècle plus tard, baba est passé de nom propre à adjectif. Sa signification était alors celle que nous connaissons aujourd’hui : “étonné“, “ébahi“, “stupéfait“. C’est notamment ce qu’indique Georges Delesalle dans son dictionnaire d’argot (1896). Il complète cette définition avec une référence à Adrien Timmermans, auteur du “Traité de l’onomatopée” (1890) et de “L’argot Parisien, étude d’étymologie” (1892). Ce dernier confirme que “baba” provient d’une onomatopée énonçant la bouche qui bée.

Il est à remarquer qu’une autre expression suggère l’étonnement en utilisant un autre terme de pâtisserie qui, tout comme notre baba, n’a toutefois rien à voir avec ce domaine. Il s’agit de “en rester comme deux ronds de flan“.

(1) Source : Trésor de la langue française TLFi

Autres expressions de grand-mère ?

Un clic suffira !

Un mot sur notre illustration

Un clic pour en savoir +
Share Button

Laisser un commentaire