Que signifie Être agité du bocal ?

Être agité du bocal c’est être très nerveux et excité, ne pas avoir toute sa raison.

Quelle est l’origine de l’expression ?

Par son origine latine (“agitare”), agiter c’est remuer, secouer en tout sens.
Au 16ème siècle, on emploie également ce verbe au sens figuré. Avoir l’esprit agité c’était alors être troublé par quelque chose. On en trouve un exemple dans les essais de Montaigne (1580) : “Nos ames se treuvent souvent agitées de diverses passions.”

Le bocal, quant à lui, est attesté depuis le 14ème siècle au sens de “récipient de verre”. Mais le contenu de ce récipient a toujours été plutôt tranquille. C’est donc dans le sens figuré du bocal qu’il faut aller chercher une explication. En effet, comme bon nombre de récipients, par exemple carafe ou cafetière, il a souvent été assimilé au crâne, et parfois même à ce qui l’entourait. Par exemple, dans l’argot de la guerre (1919), Albert Dauzat précise que, pour les poilus, le bocal était un casque de tranchée.
De ce fait, une personne à l’esprit troublé, n’ayant plus vraiment toute sa raison, est dite agitée. Et cela peut se traduire par des mouvements désordonnés. Mais comme cela se passe souvent dans la tête, c’est donc le bocal qui est agité.

L’écrivain Louis-Ferdinand Céline a contribué à populariser cette expression avec le court texte “à l’agité du bocal” qu’il publia en novembre 1948. Il s’agissait d’un pamphlet constituant une réponse à Jean-Paul Sartre qui publia un article intitulé “Portrait d’un antisémite”, en décembre 1945, dans la revue Les Temps modernes.

Autres expressions du site savour.eu ?

Un clic suffira !
Share Button

Laisser un commentaire