Que signifie « Etre benèze » ?

Etre benèze c’est être heureux, se sentir bien.

Quelle est l’origine de cette expression ?

Quel Charentais(e) n’a pas entendu sa grand-mère dire de son grand-Père faisant sa sieste dans son fauteuil après un bon repas « Regarde-le donc, il doit etre benèze là ! » ? Cela signifiait qu’il était à l’aise, heureux, qu’il se sentait bien, avec un sourire béat sur les lèvres.
Il s’agit d’une expression fréquente dans les Charentes et, de façon plus générale, en Saintonge. Cela peut s’écrire également benèse, beun’aise, beunaise, benaise, benéze. C’est la forme de « bien-aise » ou « bonne-aise » en patois saintongeais.

C’est pour nous l’occasion de rendre hommage à Marc-Henri Évariste Poitevin dit Goulebenéze né le 2 juillet 1877 à Burie et mort le 30 janvier 1952 à Saintes. C’était un écrivain, barde, poète et chansonnier charentais. Son surnom était emprunté au saintongeais et formé avec les mots « goule » (visage, bouche) et benéze (bien-aise), et signifiait donc figure réjouie mais cela évoquait également son bagout. Sa notoriété reste grande dans les charentes, il a même un site web qui lui est consacré.

Etre benèze (benaise) fait son entrée dans le Larousse 2020 !

Une grande fierté pour la Charente. Le mot « benaise » fait officiellement son entrée dans la cour des grands. En effet il apparaît dans l’édition 2020 du Petit Larousse illustré.
Et, à présent, nous attendons avec impatience l’arrivée dans le Larousse d’autres termes charentais typiques :

  • Cagouille = escargot
  • Couniller = ne rien faire
  • Drôle- drôlesse = enfant
  • Ebouiller = détruire, casser
  • Embaucher – débaucher = commencer, finir sa journée de travail
  • Frairie = fête foraine
  • Since = serpillère

Autres expressions de nos grands-mères

expressions de nos grand-mères, expressions de grand-mère
Eh hop un clic !
Share Button

Laisser un commentaire