Que signifie Être d’un âge canonique ?

Être d’un âge canonique c’est être très âgé.

Quelle est l’origine de l’expression ?

On parle parfois d’âge canonique lorsque l’on n’ose pas dire d’une personne qu’elle est “vieille”, ce qui, selon les circonstances, pourrait paraître péjoratif.
Le mot “canon” vient du latin “canonicus” qui signifie “conforme aux règles”. Cet adjectif vient lui-même du grecque “kanonikos” (“relatif aux normes”), dérivé de “kânon“. Ce terme désignait une baguette droite pouvant servir de règle. Et de la règle, modèle pour les mesures, on est passé, par métaphore, à la règle, norme à respecter (1).
Notons d’ailleurs que lorsque l’on parle de canons de la beauté, cela provient de la même origine. En effet il s’agit de codes esthétiques à respecter, chaque époque définissant ses propres canons.

Age et droit canonique

Au début du 14ème siècle, l’adjectif canonique signifiait “conforme aux canons (règles) de l’église(2). Le droit canonique ou droit canon, ensemble des lois et des règlements adoptés par les autorités catholiques, définissait, entre autres, l’âge canonique. Il s’agissait de l’âge requis pour les gouvernantes des ecclésiastiques. Ces dernières ne pouvaient entrer à leur service qu’une fois leurs quarante ans révolus. En effet, en ces temps éloignés, c’était un âge où leurs charmes n’étaient plus censés tenter leurs employeurs (1).
Par déformation, parce qu’il s’agissait de femmes âgées (pour l’époque), la locution a pris le sens d’âge avancé.

De nos jours, les choses ont évolué et on peut encore être canon même à un âge canonique.

Autres expressions sur le temps qui passe ?

Un clic suffira !

Un mot sur notre illustration

Un clic pour en savoir +

Nos sources

(1)”200 drôles d’expressions” – Alain Rey
(2)Trésor de la langue française informatisé TLFi

Share Button

Laisser un commentaire