Que signifie Être ouvert aux quatre vents ?

Être ouvert aux quatre vents définit un endroit exposé à découvert, sans aucune protection, mal abrité.

Quelle est l’origine de l’expression

Au 17ème siècle, on trouve l’expression sous la forme « être aux quatre vents ». Dans son dictionnaire universel (1690), Antoine Furetière écrit : « on dit d’un homme logé dans un lieu mal fermé qu’il est aux quatre vents« .
Et, au 18ème siècle, on en trouve un exemple dans les « lettres Persanes » (1721) de Montesquieu. « Nous grimpons à son cinquième étage et, par une échelle, nous nous guindons à un sixième qui était un cabinet ouvert aux quatre vents …. »

Quatre vents mythologiques et bibliques

Si on utilise l’expression sous cette forme depuis le 17ème, les quatre vents, quant à eux, trouvent leur origine dans la mythologie grecque. En effet on y distinguait Borée, le Vent du nord, Euros, le Vent de l’est, Zéphyr, le Vent de l’ouest et Notos, le Vent du sud.

Plus tard, on les retrouve dans le « livre de l’apocalypse » ou « livre de la révélation (*) ». L’auteur, prénommé Jean, a composé cette oeuvre vers la fin du 1er siècle. On identifie parfois ce dernier avec l’apôtre Jean. Il y mentionne 4 anges qui retiennent 4 vents. « Je vis quatre anges ; ils se tenaient debout aux quatre coins de la terre. Ils retenaient les quatre vents de la terre pour qu’aucun vent ne souffle ni sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre. »

(*) Étymologiquement, le mot « apocalypse » est la transcription d’un terme grec signifiant « révélation », sous un aspect religieux.

Autres utilisations des quatre vents

On utilise parfois « aux quatre vents » avec d’autre verbes comme « disperser », « jeter », « dilapider » ou « semer ».  Dans ce cas elle signifie « partout », « de tous côtés », « dans toutes les directions » « dans tous les sens ». Cela peut également signifier que l’on jette quelque chose sans discernement, que l’on se débarrasse de quelque chose.
Dans sa célèbre chanson « Le métèque », Georges Moustaki avait les cheveux aux quatre vents. Il ne voulait bien sûr pas dire qu’il les avait coupés en quatre pour les disperser mais plutôt que le vent jouait dans ses cheveux.

Autres expressions avec des chiffres ?

chiffres avecexpressions
Et hop un clic suffira !
Share Button

Laisser un commentaire