Que signifie Être sous la férule de quelqu’un ?

Être sous la férule de quelqu’un c’est subir l’autorité, la sévérité, la discipline de quelqu’un.

Quelle est l’origine de l’expression ?

On sait que les Romains frappaient avec des férules les écoliers ayant manqué à leur devoir (1)
Or la férule (du latin ferula) est une plante de la famille des apiacées. Elle croît principalement dans les régions arides du bassin méditerranéen.
Et certains avancent que c’est parce que ses tiges épaisses et creuses devenaient très dures en séchant qu’elles pouvaient servir pour frapper quelqu’un. D’ailleurs le dictionnaire Littré va dans ce sens en indiquant que le mot latin “ferula” trouve son origine dans le verbe “ferire” (frapper).

Une autre hypothèse est basée sur le fait que le mot “ferula” trouverait son origine plutôt dans le verbe ferre (porter).
Pour illustrer ceci :

  • Prométhée aurait dérobé le feu sacré et l’aurait “porté” dans une tige de férule (2).
  • Dans l’antiquité, les mathématiciens, astronomes, physiciens, n’utilisaient évidemment ni papier ni tableau noir. Ils enseignaient à l’extérieur en se tenant debout sur une étendue de terre poussiéreuse ou de sable. Là ils traçaient leurs figures à l’aide d’une tige de férule qu’ils “portaient” en permanence lors des cours. Donc, « être sous la férule de quelqu’un » ne signifiait pas à l’origine « subir l’autorité de quelqu’un », mais « recevoir l’enseignement de quelqu’un » (3).

Mais, finalement, les deux hypothèses se rejoignent. En effet, pourquoi la tige de férule portée par l’enseignant et lui permettant de tracer des figures dans le sable ne lui aurait-elle pas également servi à frapper les élèves indisciplinés ?
Et c’est bien ce sens qui l’a emporté par la suite.

  • au 14ème siècle, la férule était « une petite palette de bois ou de cuir avec laquelle on frappait la main d’un écolier en faute » (4).
  • au 17ème siècle, l’expression existait sous sa forme actuelle. Dans son dictionnaire universel (1690) Furetière indique que cela signifie “être sous la discipline, la correction de quelqu’un”.

Puis c’est au début du 19ème siècle que l’expression a abandonné sa valeur concrète de “correction” au profit du sens “autorité” (5).

Nos sources

(1) Encyclopédie de Diderot – Férule
(2) CNOSF – La flamme dans l’antiquité
(3) Wikipedia – Férule
(4) Trésor de la langue française informatisé TLFi
(5) Dictionnaire académie – “être sous la férule : “correction” (1798) / “autorité” (1835)

Autres expressions du site savour.eu ?

un clic suffira !

Un mot sur notre illustration

Un clic pour en savoir +

 

Share Button

Laisser un commentaire