Que signifie Être timbré ?

Être timbré c’est être un peu fou.

Quelle est l’origine de l’expression ?

être timbré
Triboulet dans le Tiers Livre de Rabelais par Gustave Doré

Fou du Roi

A partir du 14ème siècle, on voit apparaître la charge de bouffon, fou du roi. Elle est payée sur les deniers royaux. le premier dont on trouve la trace est un nommé Geoffroy, qui fut le fou de Philippe V, dit le Long. A partir de cette époque tous les rois de France eurent des bouffons ou fous du roi. C’étaient les seuls personnages pouvant sans conséquence se moquer du souverain. Leurs bons mots, plaisanteries et impertinences se devaient d’égayer la cour.

Ils avaient adopté un costume particulier, destiné à les faire facilement reconnaître et à symboliser le caractère de folie inhérent à leur charge. Ce costume était formé d’une jaquette généralement bariolée de jaune et de vert. Sur la tête ils portaient un grand capuchon pointu, avec deux grandes oreillettes en forme d’oreilles d’âne, terminées par des grelots. Au moindre mouvement, ces derniers sonnaient, tintaient, tout comme le “timbre” d’un carillon. Enfin, à la main, ils tenaient un bâton enguirlandé, appelé marotte.
Certains d’entre eux furent très célèbres. Par exemple, Triboulet, le fou de François Ier, l’Angely, valet du prince de Condé et fou de Louis XIII puis Louis XIV.

Timbré

Tous ces timbres sur la tête d’un fou du roi ont donné naissance, un peu plus tard, au qualificatif “timbré” désignant un homme qui divague ou qui fait des plaisanteries absurdes.
D’ailleurs, au 17ème siècle, timbre est synonyme de cerveau. Dans son dictionnaire universel (1690), Furetière précise que “Timbre se dit figurément en morale de la cervelle d’un homme, ou de son esprit. On dit d’un fou que son timbre n’est pas sain, qu’il y a quelquechose de gasté dans son timbre“.

C’est dans ce sens que l’emploient :

  • Racine dans “les Plaideurs” (1668) : “Il a si bien veillé et si bien fait qu’on dit que son timbre est brouillé
  • Molière dans “Les femmes savantes” (1672) : “Et je lui crois, pour moi, le timbre un peu fêlé“.

Être timbré, être fêlé, quelle cloche …. toutes ces expressions ont très certainement la même origine et désignent une personne ridicule, stupide, un peu folle.

Mais, pour exprimer la folie, notons que les expressions ne manquent pas :

Autres expressions du site savour.eu ?

Un clic suffira !
Share Button

Laisser un commentaire