Que signifie Quatre à quatre?

Quatre à quatre c’est, en parlant de monter ou descendre un escalier, aller à toute vitesse en enjambant plusieurs marches à chaque pas.

Quelle est l’origine de l’expression

On ne l’a pas toujours associée à la montée ou descente d’escaliers.

Quatre à quatre et le reste….

En effet, au 17ème siècle, on en trouve une utilisation dans d’autres contextes, toutefois avec le sens « Quatre à la fois ». C’est le cas dans « Mémoires de littérature, tirés des registres de l’Académie royale des inscriptions et belles lettres« (1666). On y décrit la façon d’organiser des combats entre athlètes dans l’antiquité Grecque. « on faisoit combattre les Athlétes quatre-à-quatre, après les avoir tirés au sort« .
D’autre part, dans son dictionnaire universel (1690), Antoine Furetière mentionne l’expression « « Quatre et quatre, et le reste en gros » ». Toutefois il n’en donne pas la signification. C’est dans le Littré que l’on trouve une définition pour cette locution un peu obscure. « Se dit d’une chose faite à la hâte sans grand examen ». Effectivement on peut imaginer que cela s’appliquait, par exemple, à une personne effectuant un contrôle sommaire. Elle prenait alors les choses par quatre puis en gros pour aller plus vite.

On Constate que, dans cette expression du 17ème siècle, on sous-entend une notion de rapidité associée de nos jours à la montée ou descente de marches.

Précédée par une expression qui jetait de la poudre aux yeux ?

Mais cette expression est peut-être antérieure au 17ème siècle sous une formulation plus longue avec une signification différente.
En effet, dans le « dictionnaire des spots ou proverbes wallons » (1892), on découvre l’expression « Qwatte à qwatte et l’ resse en gros, Comme les sôdàr di l’âbbé di Stàv’Iot« . La traduction est « Quatre et quatre, et le reste en gros, comme les soldats de l’abbé de Stavelot« . Et la signification qui en est donnée est : « Vouloir faire plus qu’on ne peut, faire étalage du peu qu’on a, jeter de la poudre aux yeux« . Et l’auteur fait référence à un fait historique « Il paraît que la garde du prince-abbé de Stavelot se composait, en tout et pour tout, de quatre hommes et d’un généralissime« .

Précisons que le Prince-Abbé de Stavelot était détenteur des pouvoirs politiques et religieux de la Principauté de Stavelot-Malmedy. Cette dernière fut fondée au 7éme siècle et abolie en 1795. Il y eut de nombreux princes-abbés de Stavelot de 637 à 1794 mais nous ne savons pas lequel est à l’origine de l’expression. Donc, finalement, on ne peut pas dire si elle était antérieure au 17ème siècle. Et si c’était le cas, l’histoire ne dit pas comment, en perdant la référence au Prince-Abbé de Stavelot, on est passé de la poudre aux yeux à la notion de vitesse.

Autres expressions avec des chiffres ?

chiffres avecexpressions
Et hop un clic suffira !

 

Share Button

Laisser un commentaire