Que signifie Se jeter dans la gueule du loup ?

Se jeter dans la gueule du loup c’est s’exposer imprudemment à un danger que l’on pourrait éviter.

Quelle est l’origine de l’expression ?

Cette expression trouve son origine dans la peur ancestrale du loup dont on craignait la gueule et les crocs.
Elle est née au 15ème siècle sous la forme « se jeter en la gueule des loups »
L’image est alors évidente. En effet, celui qui s’approchait volontairement d’une meute faisait preuve d’une imprudence folle. Et, par extension, cela s’appliquait à quiconque s’exposait volontairement à un danger dont il ne mesurait pas forcément l’ampleur.

Au 17ème, l’expression se transforme en « mettre une personne à la gueule du loup ». D’ailleurs, dans son dictionnaire (1690) Furetière en donne la définition suivante. « on met une personne à la gueule du loup quand on la met sans défense à la merci de ses ennemis ».

Il faut attendre le 19ème pour voir apparaître l’expression « se mettre à la gueule du loup ». La définition donnée dans le dictionnaire Littré (1873) est « s’exposer à un péril imminent ». Ses variantes sont « se jeter », « se fourrer », « se précipiter » dans la gueule du loup.

En résumé, l’expression stigmatise une démarche imprudente et irréfléchie qui fait qu’une personne vient s’exposer d’elle-même à un danger qu’elle pourrait éviter.

Le petit chaperon rouge

se jeter dans la gueule du loup - chaperon rougeS’il y a un personnage bien connu qui a montré comment se jeter dans la gueule du loup, c’est bien le petit chaperon rouge.
La version de Charles Perrault a été publiée en 1697. L’héroïne en est une jeune fille qui court à sa perte en donnant au loup qu’elle rencontre dans la forêt les indications nécessaires pour trouver la maison de sa grand-mère. Le loup mange alors la vieille dame. Puis il tend un piège au Petit Chaperon rouge qu’il finit par manger.

Le Petit Chaperon rouge est un conte de la tradition populaire française qui a connu de nombreuses versions au cours de l’histoire. Déjà les paysans français racontaient cette histoire dès le 14ème siècle.
Ce conte serait même inspiré d’un récit en vers latins « De puella a lupellis servata » (La jeune fille sauvée des loups) rapporté par Egbert de Liège vers 1020 dans son ouvrage « Fecunda ratis ».

Et si le petit chaperon rouge était à l’origine de l’expression « se jeter dans la gueule du loup » ?

Autres expressions avec loup

Autres expressions animalières 

Et hop un clic !
Share Button

Laisser un commentaire