Que signifie Se regarder en chiens de faïence ?

Se regarder en chiens de faïence signifie se regarder avec hostilité. On le dit à propos de deux personnes qui s’observent sans dire un mot avec une certaine animosité.

Quelle est l’origine de l’expression ?

Le mot « faïence » vient de la céramique réputée pour sa qualité, originaire de Faenza en Italie. Et, en France, Lyon en fut un centre majeure de production au cours du 16ème siècle.
Sachant que la faïence était très populaire au 17ème siècle, l’expression serait née à cette même époque. D’ailleurs, plusieurs éléments consolident cette hypothèse :

  • Le dictionnaire historique de la langue française (Alain Rey) atteste son utilisation en 1690. La définition qui lui est associée est « Se regarder avec soupçon, hostilité ».
  • dans son dictionnaire universel (1690), Furetière indique que l’un des sens du verbe regarder est « attendre qu’un autre commence ». Et il cite un exemple : « les chiens se regardent longtemps avant que de se mordre. » Ceci fait indéniablement penser aux petites statues de chiens en faïence utilisées alors comme éléments de décoration. On en trouvait souvent sur les cheminées l’une « en regard » de l’autre. Ces chiens de faïence semblaient s’observer froidement (malgré la cheminée), prêts à se mordre mais attendant que l’autre commence selon le sens donné par Furetière.

Pour terminer avec la faïence, voici un extrait de la chanson « Ma préférence » (1978) écrite par Jean-Loup Dabadie pour Julien Clerc. Ses amis de faïence semblaient parfois être « chiens » envers sa relation amoureuse de l’époque :
« Oui, je sais
Cet air d’indifférence qui est
Sa défense
Vous fait souvent offense…
Mais quand elle est
Parmi mes amis de faïence
De faïence
Je sais sa défaillance... »

Toutes les expressions avec chien

expression chien
et hop un clic !
Share Button

Laisser un commentaire