Que signifie Avoir la boule à zéro ?

Avoir la boule à zéro, c’est être tondu ou être chauve.

Quelle est l’origine de l’expression

Des expressions loin d’être réduites à zéro

Cette expression, comme beaucoup d’autres, utilise la locution « à zéro » pour dire que quelque chose est réduit à néant ou est au plus bas.
Cela s’inspire du domaine scientifique. En effet zéro y définit, sur une échelle graduée, une mesure ou une quantité minimale.
Et, par métaphore, cela s’applique à différentes situations de la vie courante, toutefois avec des amplitudes différentes selon le contexte :

  • Avoir le moral à zéro = avoir le moral au plus bas. On dit également « avoir le moral dans les chaussettes ».
  • Avoir la boule à zéro = ne plus avoir de cheveux sur le crâne (la boule étant bien sûr la tête). Cette expression s’applique à une personne chauve ou qui s’est volontairement tondue. On rencontre également des expressions synonymes :
    • ne plus avoir un poil sur le caillou,
    • avoir un crâne d’œuf,
    • avoir le crâne en peau de fesse,
    • être déplumé,
    • avoir la colline déboisée.
  • Etre à zéro = manquer d’énergie
  • Avoir le trouillomètre à zéro = ressentir une peur intense. D’ailleurs, dans cette expression on peut remarquer que le trouillomètre, appareil imaginaire censé mesurer la peur, marche à l’envers. En effet lorsqu’il est à zéro, la peur est à son maximum.
  • Les avoir à zéro = avoir très peur

Le zéro à travers les âges

Il semble que toutes ces expressions aient vu le jour à partir du 20ème siècle. En effet on n’en trouve aucune trace dans les dictionnaires ou la littérature du 19ème et antérieurement.
Toutefois, la seule exception est « se réduire au zéro », signifiant « se ruiner, tout dépenser, tout consommer » selon Randle Cotgrave, lexicographe anglais, dans  » A dictionarie of French and English tongues » (1611). Dans cette expression c’est donc la fortune qui se retrouve en quantité minimale. Peut-être a-t-elle inspiré toutes les expressions que nous utilisons aujourd’hui.

Pour terminer, signalons que, déjà au 17ème siècle, on qualifiait de zéro un « homme inutile dont on ne fait aucun état, dont on ne compte point la voix » (Dictionnaire universel / 1690 / Antoine Furetière). L’idée est donc la même. Là il s’agit d’une personne pour laquelle on a un manque total de considération.
Mais, selon Walther Von Wartburg, dans son dictionnaire étymologique, zéro signifiait déjà « homme sans valeur » en 1512. A cette date on était proche de la date de création du mot zéro. En effet son nom a été emprunté en 1485 à l’italien zero. Il s’agissait alors d’une contraction de zefiro, issu du latin médiéval cifra, représentant une transcription de l’arabe ṣĭfr, « le vide ». D’ailleurs, cette utilisation du mot zero a fait disparaître, au 16ème siècle, le mot « cifre » de l’ancien français, de même origine, signifiant zéro.

En conclusion, un homme qualifié de zéro, ayant la boule à zéro et le trouillomètre à zéro ne peut être gratifié que d’un « triple zéro » !!

Boule à zéro BD

Pour les amateurs de bande dessinée, voilà une BD qui décoiffe ! Humour et émotion sont au rendez-vous.

avoir la boule à zéro - BD
un clic sur l’image pour en savoir plus

Autres expressions avec des chiffres ?

chiffres avecexpressions
Et hop un clic suffira !
Share Button

Laisser un commentaire