Que signifie ne pas donner sa part aux chiens ?

Ne pas donner sa part aux chiens c’est tenir beaucoup à sa part ou à ses prétentions sur quelque chose, ou à ses prérogatives. Cela peut également signifier « économe », voire « avare ».

Quelle est l’origine de l’expression ?

On a longtemps considéré le chien comme un animal méprisable. Donc, inutile de dire que l’on n’était jamais enclin à lui céder quoi que ce soit. Et d’autant plus s’il s’agissait d’une chose à laquelle on tenait beaucoup.

A la fin du 16ème siècle, on trouve l’expression sous la forme « ne pas vouloir jeter sa part aux chiens ». Nicolas de Cholières, écrivain français (1509-1592), l’emploie dans « Les neuf matinées du seigneur de Cholières » (1585) : « Vous cognoissez, et moy aussi, un poète françois qui, tout cassé et brisé d’ans qu’il puisse estre, n’a pourtant voulu jetter sa part aux chiens des passetemps Cythéréens ». Autrement dit, l’auteur fait ici référence à un poète qui, bien que très affaibli, ne veut pas renoncer aux plaisirs de l’amour (les passe-temps Cythéréens).

Au milieu du 17ème siècle, on utilisait l’expression « Je n’en jette pas ma part aux chiens ». Dans son dictionnaire « Curiositez françoises » (1640), Antoine Oudin donne la définition suivante :  » j’y prétends quelque chose, j’en veux avoir ma bonne part »

Toutes les expressions avec chien

expression chien
et hop un clic !
Share Button

Laisser un commentaire